Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cor ou callosité : quelle différence ?

Cor ou callosité : quelle différence ?

Le 07 février 2017
Cor ou callosité : quelle différence ?
Pour se défendre des frottements répétés de nos chaussures, la peau de nos pieds use d'un stratagème naturel : les cors et les callosités. Voyons ensemble leurs différences pour mieux les traiter.

Cors ou callosités, beaucoup font l’erreur de les confondre. Ces pathologies ont pourtant leurs spécificités propres. Seul trait commun : elles signalent un véritable mal-être au fond des chaussures. 

Podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac, Mathieu GRAVE vous aide à y voir plus clair pour traiter efficacement ces petits problèmes et pouvoir de nouveau ressortir les sandales à l’arrivée des beaux jours.

Parlons définition…

Repérer un cor ou une callosité n’est pas chose facile. En rendez-vous, votre podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac, près d’Izon et de Saint-Loubès, se charge d’identifier avec précision le mal dont vous souffrez.

Qu’est-ce qu’un cor ?

Avez-vous déjà observé, au niveau de vos orteils, de petites bosses de peau dure ? Ce sont des cors. Ces épaississements de la peau sont en fait une réaction de défense face aux attaques extérieures que vos pieds subissent chaque jour (compressions, frottements…). En se développant, la peau irrite peu à peu les tissus inférieurs jusqu’à provoquer, à chaque friction, douleurs et inflammations.

En fonction de leur aspect et de leur localisation, on parle de « cors durs » ou de « cors mous ». Les premiers s’installent généralement au-dessus ou sur le côté de l’orteil, les seconds apparaissent sous la forme de plaies ouvertes entre les orteils, une zone humide et moite.

Qu’est-ce qu’une callosité ?

On entend souvent dire que les callosités sont des épaississements de peau et c’est vrai. Mais contrairement aux cors, ces dernières ne se situent pas autour des orteils mais ailleurs ! De tailles plus importantes, elles s’étendent sur des zones telles que la plante du pied, le pourtour du talon ou l’avant-pied.

Bien que rarement douloureuses, les callosités peuvent néanmoins engendrer des gênes pendant la marche.

Cor ou callosité : un problème de frottement !

Être et rester en pleine forme, voilà la quête absolue ! L’Organisation mondiale de la Santé recommande pour cela d’effectuer pas moins de 10 000 pas par jour. Mais, qu’en est-il de nos pieds qui auront à supporter ces longues marches ?

En effet, une pression répétée au même endroit peut conduire aux cors ou aux callosités. À cela s’ajoutent des critères externes : notre façon de marcher, des chaussures inadaptées ou encore une proéminence osseuse. Avec ces kilomètres engloutis chaque année, il n’est donc pas surprenant que nos pieds sonnent l’alerte. Surtout que sous leurs allures inesthétiques, ces problèmes peuvent aussi devenir très vite dérangeants.

Réduire le stress de vos pieds 

Si vous êtes concerné par ces pathologies, votre premier angle d’attaque contre ces épaississements de peau – et leurs douleurs ! -  visera la réduction des pressions habituellement exercées !

Pour y parvenir, trois moyens s’offrent à vous :

  • Exit les chaussures trop serrées, optez plutôt pour des modèles à bout rond et large,
  • Protégez vos pieds à l’aide de coussinets placés sur les zones impactées en vue de réduire les frottements,
  • Misez sur les semelles orthopédiques qui, par leur action, corrigent l’appui du pied et donc les frictions.

N’hésitez pas à solliciter les conseils de votre podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac pour déterminer la solution la plus adaptée à votre cas.

Venir à bout des cors ou des callosités

Vous êtes plutôt remède naturel…

Malgré tous vos efforts, vos cors ou callosités persistent ? Des techniques existent pour les supprimer efficacement sans avoir à quitter la salle de bains.

De bons gestes peuvent ainsi être quotidiennement respectés afin d’obtenir les résultats espérés. Sous la douche, frottez délicatement vos pieds avec une pierre ponce ou une râpe. Procédez ainsi une fois par semaine, mais pas plus ! Enfin, et après les avoir séchés soigneusement, pensez à bien les hydrater !

Selon votre profil, prudence tout de même avant d’envisager le moindre traitement ! Si vous souffrez de diabète ou de troubles cardiovasculaires, faites directement appel à un spécialiste pour vous soigner. Podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac, Mathieu GRAVE vous propose des consultations personnalisées dans son cabinet ou à domicile (Izon, Ambarès-et-Lagrave, Saint-Loubès…).

…ou traitement médical ?

Si les circonstances l’exigent, des solutions plus radicales pourront vous être proposées par votre podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac. À l’issue d’un examen clinique, celui-ci vous recommandera peut-être l’élimination totale des cors ou callosités par des procédés divers (gratter la peau épaissie, couper la callosité, appliquer une pommade antibiotique en cas d’infection…).