Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’ongle incarné : quelles en sont les causes ?

L’ongle incarné : quelles en sont les causes ?

Le 31 octobre 2016
L’ongle incarné : quelles en sont les causes ?

Définir un ongle incarné en trois mots ? Douloureux, disgracieux et dangereux. Cette blessure de l’orteil peut, si elle n’est pas traitée, engendrer inflammations et infections difficiles à faire disparaître.

Mais pour éviter l’apparition d’un ongle incarné, le plus simple est d’en comprendre les causes. Transpiration, chaussures inadaptées ou hérédité, découvrez les diverses origines de ce phénomène. Pour plus de renseignements ou pour un traitement adapté, n’hésitez pas à consulter rapidement votre pédicure podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac, entre Libourne et Bordeaux.

Qu’est-ce qu’un ongle incarné ?

Généralement localisé au niveau du « gros orteil », l’ongle incarné s’explique par la repousse de l’ongle dans la chair provoquant ainsi rougeurs et gonflements. En plus de ses aspects peu esthétiques, cette pathologie se reconnaît aux douleurs qui apparaissent pendant la marche.

Un ongle incarné doit être pris au sérieux et soigné au plus vite. L’inflammation pourrait rapidement s’infecter et avoir des conséquences bien plus préoccupantes menant, par exemple, à une intervention chirurgicale. Si vous décelez certains de ces symptômes, prenez contact avec Mathieu GRAVE, pédicure podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac.

Plusieurs explications possibles

Il est difficile de déterminer avec exactitude l’origine d’un ongle incarné, de nombreux facteurs peuvent en effet en accélérer le développement.

Des profils à risques

Certaines personnes sont plus susceptibles d’avoir un ongle incarné que d’autres. C’est notamment le cas des personnes âgées et des adolescents. De manière générale, les personnes aux ongles épais ou incurvés seront plus facilement sujettes à cette affection. Lors d’une consultation, votre pédicure podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac pourra vous informer des meilleurs soins pour préserver vos pieds.

Le facteur héréditaire entre également en jeu. Les personnes dont un parent proche a déjà été atteint d’un ongle incarné devront donc redoubler d’attention.

Des pieds enserrés

Vos pieds ont besoin de respirer, c’est pourquoi le fait de porter des chaussures serrées ou pointues peut amplifier le phénomène de l’ongle incarné. La pression exercée sur l’intérieur du pied se répercute sur le premier orteil. Ceci créé un conflit entre la chair et l’ongle provoquant l’incarnation.

Les femmes habituées aux talons hauts et les sportifs devront apporter une attention toute particulière au choix de leurs chaussures de manière à réduire le risque de traumatismes.

De même, l’utilisation des bas de contention favorise le développement de l’ongle incarné. Privilégiez alors des bas de contention ouverts au niveau des orteils pour empêcher la compression du pied.

Anomalies et maladies à surveiller

On ne l’imagine peut-être pas mais une hyper-transpiration ou le diabète peuvent aussi expliquer cette pathologie. Il est vivement conseillé de faire appel à votre pédicure podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac, à proximité de Libourne, pour examiner régulièrement l’état de vos pieds.

La prévention avant tout

Mieux vaut prévenir que guérir. Parce que le traitement d’un ongle incarné est complexe et parfois long, il est nécessaire d’assurer un entretien régulier de vos pieds. En cas de doute, un rendez-vous chez votre pédicure podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac pourra vous aider à estimer les risques auxquels ils sont exposés.

Une bonne hygiène, il n’y a que ça de vrai. Coupez vos ongles droits – et non en demi-cercle – pour éviter une mauvaise repousse. Pensez-y après la douche, vos ongles seront mous et plus faciles à manipuler.

Veillez à choisir de bonnes chaussures, ni trop serrées ni trop pointues, surtout si vous sollicitez régulièrement vos pieds : marche, sport, etc. Mais surtout, laissez vos pieds s’oxygéner… ils en ont besoin !