Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La fish pédicure ? Pas sans risque !

La fish pédicure ? Pas sans risque !

Le 01 mars 2017
La fish pédicure ? Pas sans risque !
Parce que vous aimez chouchouter vos pieds, vous leur réserver les meilleurs traitements ! À la mode, la fish pédicure réserve pourtant son lot de surprises. Avant de vous lancer, lisez cet article !

Avouez, cela vous amusait de voir de petites bêtes vous chatouiller les chevilles lors de vos baignades à la mer. Vous ne le saviez peut-être pas mais, depuis plusieurs années, il est même possible de reproduire ce plaisir en institut, c’est ce qu’on appelle la fish pédicure ! Exit votre esthéticienne adorée, cette fois c’est une marée de poissons d’eau douce qui prend soin de vous.

Véritable succès, cette thérapie n’est pourtant pas au goût de tous… et surtout de nos pieds. Podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac, Mathieu GRAVE vous met en garde sur les conséquences parfois fâcheuses de ce gommage naturel.

Faire peau neuve !

Le principe de ce traitement « nouvelle génération » ? Plonger les pieds dans un bassin grouillant de garra rufa, une espèce venue du Moyen-Orient et mesurant à peine quelques centimètres de long. Célèbres pour leurs vertus exfoliantes, ces gloutons ingurgitent, à l’aide de leurs ventouses, toutes les peaux mortes. Leur action contribue également à stimuler la circulation sanguine par des micro-massages surprenants mais très agréables !

Le bain – et la détente qui l’accompagne – dure environ 30 minutes ! À la fin, les pieds sont doux et débarrassés de toutes leurs impuretés !

La fish pédicure, un rêve ? Pas si sûr !

Le Haut Conseil de la santé publique est formel, le fish thérapie n’est pas sans danger. Si ses bienfaits n’ont jamais été officiellement reconnus, les risques qu’elle entraîne, eux, sont irréfutables. Bactéries, infections, mycoses : le constat est des plus alarmants !

Un vrai bouillon de culture

Le principal problème quand on laisse tremper ses pieds dans une eau à 25°C, c’est qu’elle devient vite propice à la prolifération de bactéries ! Ajoutez-y une poignée de poissons dévoreurs de chair et vous comprendrez l’inquiétude des professionnels. Les bassins – dont l’hygiène est parfois remise en question – peuvent en effet contenir des germes sources d’infections cutanées.

Par ailleurs, n’oubliez pas que d’autres personnes sont passées avant vous ! Alors, afin d’éviter les mauvaises surprises, votre podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac vous recommande de vérifier, auprès de l’institut, si l’eau des bassins est bien changée après chaque utilisation.

Le garra rufa, sinon rien !

Friands de peaux mortes, ce petit poisson reste inoffensif. Parce qu’ils ne sont pas dotés de dents, ils ne peuvent pas meurtrir vos pieds. Là où le bât blesse, c’est que certains établissements préfèrent les remplacer par des espèces un peu plus voraces pouvant provoquer des plaies. Attention donc !

Des profils davantage touchés

Alors que certaines personnes en bonne santé et aux pieds sains ressortent de leur fish thérapie sans encombre, ce n’est pas le cas de tout le monde. Ainsi, si vous présentez des coupures ou des lésions, remettez votre rendez-vous à plus tard ! Ces blessures sont une porte ouverte vers la transmission de virus ou l’apparition d’infections.

Même chose si vous souffrez d’eczéma, de psoriasis ou de diabète ! Déjà fragilisés, vos pieds se montreront sensibles à de nouvelles attaques.

Consultez un professionnel pour vous rassurer

De manière à vous protéger, faites plutôt appel au savoir-faire de votre podologue à Saint-Sulpice-et-Cameyrac pour vos soins de pédicurie. En cabinet ou à domicile (Izon, Saint-Loubès, Libourne…), Mathieu GRAVE vous délivre de nombreux conseils en vue de vous occuper efficacement de vos pieds.